Site de l'université de Franche-Comté
section psychologie

 

Axe 3 : Corporéité, intersubjectivité et famille

Responsable : Alexandra Laurent (Mcf-Hdr)

Représentante au conseil de laboratoire : Rose-Angélique Belot (Mcf)

Équipe : Rose-Angélique Belot (Mcf), Magalie Bonnet (Mcf), Patrice Cuynet (Pr), Alexandra Laurent (Mcf, HDR), André Mariage (Pr), Houari Maïdi (Pr), Denis Mellier (Pr), Almudena Sanahuja (Mcf) et Irène Capponi (Université de Nantes) chercheur associé. 

Doctorants : Laurence Aubert (depuis Septembre 2014), Alexandra Bernard (depuis Octobre 2012), Laurent Briquet (depuis Nov. 2013), Xalitra Caba (depuis 2014), Bertrand Faivre (depuis Octobre 2014), Denis Grüter (depuis Sept 2011), Lydie Guiguet (depuis 2006), Angélique Guillon (depuis Octobre 2010), Stella Wandrille Ignoumba (depuis Oct. 2011), Agathe Laine (depuis Octobre 2012), Cécile Lepinay (depuis sept 2012), Anne-Charlotte Martin (depuis Oct 2014), Sandy Nzong Bidang (depuis Déc. 2012), Danai Panagiotou (depuis Sept 2013), Abdelkader Behtane (depuis Oct 2013), Radia Salah (depuis Oct 2011), Paul Boissenin (depuis Sept 2011), Belhia Serhani (depuis Sept 2011),  Marie-Claire Vassileiou (depuis Fév. 2015), Delphine Vennat (depuis 2011).

Les séminaires

L’axe 3 « corporéïté, intersubjectivité et famille » organise 6 séminaires par an mobilisant les enseignants chercheurs du laboratoire et les doctorants. Dans le cadre de ces séminaires sont également invités des chercheurs extérieurs à l’université de Franche-Comté et spécialisés sur des thématiques venant enrichir nos recherches.

Voir programme 2015-2016 ci-joint :
Télécharger le document pdf  (145 Ko)

Les colloques

Chaque année l’axe 3 organise des manifestations scientifiques nationales et internationales. En 2016, les 14, 15 et 16 janvier à Besançon se tiendra le colloque Malaises identitaires et dé-institutionnalisation. Rencontre avec René Kaës. (voir : http://www.malaises-identitaires.univ-fcomte.fr/).

Les thémes de recherche

(projet AERES 2011)

L’axe 3 « corporéïté, intersubjectivité et famille » travaille de manière spécifique sur la question du corps ou de la corporéité dans un contexte intersubjectif, groupal ou institutionnel. Les thématiques s’articulent autour de 4 grands thèmes :

1) Représentations familiales et transmission : il s’agit d’un renforcement du thème famille et corporéité complétée par l’émergence des changements contemporains de la structure familiale :

Etudes sur l'image inconsciente du corps familial (Cuynet, Mariage) avec la finalisation de deux tests goupaux spécifiques à la famille (Publications ECPA) :

a) « la génographie familiale », (N=208) : une configuration spécifique à la structure de l'image inconsciente du corps familial ;

b) « la spatiographie familiale » (tout venant, N=250) une articulation des zones d'investissement libidinales sur l'espace habitable.

Répercussions sur la famille des problèmes liés au vieillissement individuel (Bonnet) ou aux autres âges de la vie.

Représentations parentales, interactions familiales et expression somatique du bébé (R.A. BELOT), poursuite du travail de recherche au CHU Besançon et avec les médecins pédiatres libéraux

Reconnaissance identitaire dans la transmission des objets familiaux par héritage et étude sur les entretiens et thérapies familiales pour recherche de la société études et recherches en psychanalyse familiale, filiale de la société française de thérapie familiale psychanalytique (Cuynet, Puthomme, Lamy, Roult, Sanahuja, Rossez).

Etude souhaitée sur le déni de grossesse, « ses origines, ses enjeux et ses répercussions sur le devenir du bébé et de ses parents », Service Gynécologie/Obstétrique, CHU Besançon (Belot)

Recherche sur le rôle de la famille élargie, les parents isolés, le bébé et le soutien institutionnel. En occident, les nouvelles configurations familiales se traduisent par une réduction de la famille à la cellule parentale, voire à un seul parent. Nous faisons l’hypothèse que cette nouvelle donne de la transmission familiale a un impact sur les bébés, le développement de leur self, la psychopathologie précoce et les troubles de la parentalité (avec les enjeux de prévention et de soin que l’on peut imaginer pour les professionnels). Nous étudions la spécificité de ce problème en relation avec les terrains (Réseaux périnatalité, maternité, PMI, crèches, etc.), les réseaux de professionnels et en partenariat avec d’autres disciplines (Universités de Bourgogne, Paris7, Lyon 2) et des universités étrangères (Canada, Grèce, Angleterre) (Mellier et équipe du Laboratoire, la MSHE)

2) Intersubjectivité, corporéité et construction de l’espace psychique : les processus de subjectivation se construisent entre le corps et l’autre, entre la corporéité et l’intersubjectivité (voire groupalité) dans la famille et dans tout ensemble intersubjectif :

Recherche sur la construction de l’espace psychique et la théorie de la fonction contenante dans sa dimension corporelle, intersubjective et groupale (Mellier). Cinq aspects différents sont à articuler : la question demande de soin, les souffrances primitives et les problèmes de la prise en charge ; la genèse des enveloppes psychiques et de l'image du corps. Une place particulière sera réservée à la méthodologie de l’observation du bébé dans sa famille.

Périnatalité, petite enfance, un repérage des processus de subjectivation et de construction des enveloppes psychiques (Mellier, Belot). Recherches (sur l’image du corps de l’enfant prématuré en néonatologie (thèse, D. Idir-Val), sur la grossesse, les menaces d’accouchement prématuré et l’utilisation thérapeutique de l’hypnose (thèse de M. El Hayani) avec l’Université Liège (Pr. JM Gauthier) et de Dijon (Bioy), sur les réseaux en périnatalité (thèse de S. Kamierzac), et sur la Protection Maternelle et Infantile avec le CRPPC de l’Université de Lyon. Ce processus pourra être étendu aux processus archaïques présents dans toute psychopathologie (notamment psychosomatique, troubles du comportement et psychose). Une étude portera sur les représentations maternelles spécifiques lors des phases anté et post-partum (R.A. Belot).

Recherche sur les adolescents obèses et leurs familles avec le test de l'arbre malade, de l'arbre généalogique et de la maison, N=60 (Cuynet, Mariage, Sanahuja) : le vécu imaginaire de l’image du corps individuel dans l'obésité et de la place fantasmatique du corps dans la structure spatiale de la famille conjointement à la recherche de base sur les familles, nous accentuerons notre perspective groupale sur les motivations et les défenses d'avoir un corps volumineux, au sein de sa famille. Une demande ANR sera faite en incluant 29 établissements nationaux spécialisés dans l'obésité, et un projet P.R.E.S. universités Franche-Comté-Bourgogne (2010), des contacts établis pour de nouvelles collaborations internationales avec le Mexique, L'Argentine, le Canada, USA (Thèse de doctorat de Jérôme Mortet) et l'Espagne pour effectuer une recherche Interculturelle. Deux autres études porteront sur l’obésité et Rorschach (Mariage, Cuynet, Sanahuja).

L’adolescent et l’espace psychique : image du corps à l’adolescence, clinique du narcissisme (Maïdi), les adolescents auteurs d'abus sexuels (Mariage).

L’espace psychique et le diagnostic différentiel démence/dépression avec le test de la maison de rêve (Bonnet, Rey Cuynet) : place et intérêt dans un bilan de recherche des troubles cognitifs et/ou psychologiques (avec centre de consultation mémoire, J. Minjoz).

Plus largement recherche sur le don comme opérateur symbolique de l’intersubjectivité et ses pathologies (Basualdo).

3) Traumatisme et vulnérabilité : le trauma, le traumatique et la vulnérabilité sont au coeur du processus de subjection du sujet, tant au niveau individuel que familial : impact des traumas originaires infantiles et archaïques, clinique du narcissisme, « maladie de l'idéalité », « psychopathologie de l'agir » et victimologie clinique et subjective (Maïdi) :

Trauma, violence et adolescence (H. Maïdi). L’augmentation ces dernières décennies d’une symptomatologie spécifique à l’adolescence a suscité des élaborations nouvelles en psychopathologie et un approfondissement des modalités de l’intervention clinique. On peut, à partir de là, se demander si l’adolescence constitue un modèle pour reproblématiser l’ensemble de la psychopathologie. Ce travail de recherche d’autre part se propose d’explorer les phénomènes de violence adolescente antisociale et leur dimension de passage initiatique, de conduites à risques ordaliques ou sacrificielles, mais aussi d’expériences créatives. Ce projet répond à des exigences d’actualité (les formes actuelles du « malaise dans la culture ») et introduit à une démarche d’interdisciplinarité, avec les sciences sociales et juridiques en particulier.

L’étude des troubles psychiques et de la vulnérabilité chez les professions à risque se poursuit. En collaboration avec l’équipe de psychologie clinique de l’université de Dijon et les services de réanimation des CHU de Besançon et de Dijon, une étude sur le risque de l’erreur médicale se développe. Des demandes de financement dans le cadre du PRES, PHRC sont en cours (Alexandra Laurent, A.Mariage, K.Chahraoui, D.Mellier, M.Bonnet).

Recherche sur les facteurs psychiques dans la décision du don d’organes (H. Maïdi) avec une collaboration scientifique interdisciplinaire (IFR 133, le Centre d’Investigation de Clinique et de Biotechnologie du CHU et l’EA 3225) interuniversitaire, dans le cadre notamment du PRES, transrégionale (tous les CIC-BT régionaux de France) et enfin européenne (Espagne, Université de Barcelone, et un pays d'Europe du Nord). Cette recherche a été soumise à l’Appel d’offres 2010 de l’Agence de la Biomédecine, elle bénéficie d’un BQR (2010), elle fera l’objet d’une demande auprès de l’ANR. Plus largement, le thème de la famille sera considéré comme espace de don intra et inter-générationnel (Maïdi, Basualdo) : la décision du don d'organes chez les sujets susceptibles de se prononcer pour leurs proches ou pour eux-mêmes (Maïdi).

Le diagnostic différentiel démence/dépression : recherche pluridisciplinaire en collaboration avec le CHU de Besançon (Bonnet) L’utilisation de deux tests projectifs (Rorschach et test de la maison de rêve de P. Cuynet) permettra de vérifier l’hypothèse selon laquelle ils peuvent contribuer au diagnostic différentiel démence/dépression. Ce projet est en cours de construction pour une nouvelle demande de financement.

L’étude de la spécificité des souffrances primitives, archaïques, autour du problème du devenir de l’affect (déni, réprimé, clivé etc.) et de sa face visible, l’émotion, (Mellier). Construction d’un réseau interdisciplinaire et international sur la douleur et la souffrance, “Pain & Suffering”, http://suffering-pain.net/  dir. S. Bustan (Université de Luxembourg).

4) Parentalité et éducation familiale : les études interdisciplinaires et conjointes notamment et l’axe 1 (réseau REFFI) se poursuivent et se développent en partenariat avec l’université de Dijon :

La parentalité se construit au carrefour des relations intergénérationnelles, de la conjugalité et des liens avec l’enfant en devenir, notamment le bébé (Mellier, Belot), mais aussi l’enfant ou l’adolescence. Sur cette question des recherches se poursuivent sur l’attachement et les risques suicidaires de femmes dépressives (contrat de recherche, Mellier), sur maternité et alcoolisme (thèse de L. Guiguet), sur « Parentalité, famille et soin psychique » avec D. Mellier, O. Rosenblum, A. Laurent, A. Mariage, O. Vinay (projet de recherche PRES) avec une étude comparative sur la question des représentations parentales, lors de la grossesse, de l’adoption ou d’un trouble du comportement de l’enfant.

Evaluation de la prise en charge des enfants présentant des troubles du comportement en ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique), étude sur l’implication des familles sur le processus de soins (Laurent, Mellier). Une demande de financement est en cours : fondation de France.

Etude des enjeux narcissiques et filiatifs de l’adolescent adopté (H. Maïdi, O. Vinay) L'adoption n'est pas un critère prédictif de troubles psychopathologiques à l’adolescence, mais l'expérience clinique révèle qu'il existe une inclination à l’agir chez certains adolescents adoptés « potentiellement vulnérables », car présentant une fragilité narcissique.

Evaluation des enjeux de la parentalité lors des situations d’enfance en danger (Boutanquoi, Bournel Bosson, Minary), et études des modalités d’évolution des pratiques professionnelles en rapport aux transformations des modèles familiaux

 


Télécharger le document pdf télécharger le document (198 Ko)