Site de l'université de Franche-Comté
section psychologie

Intersubjectivité et corporéité, groupe et famille

Chercheurs

Rose-Angélique Belot (Mcf)

Magalie Bonnet (Mcf)

Patrice Cuynet (Pr)

Alexandra Laurent (Mcf, Hdr)

Houari Maïdi (Pr)

André Mariage (Pr)

Denis Mellier (Pr)

Almuneda Sanahuja (Mcf, Hdr)

Cindy Vicente (Mcf)

Irène Capponi (associée)

Séminaire

Jeudi 13 avril, 14h-16h salle A105

L'appréhension du corporel dans nos recherches (animé par les membres de l'axe)

Jeudi 8 juin 14h-16h salle A105

Place aux recherches des doctorants


Présentation :

responsable de l'axe : Alexandra laurent

Représentante de l'axe : Rose-Angelique Belot


L’axe «Intersubjectivité et corporéité se situe dans le champ de la psychologie clinique, de la psychopathologie et de la psychanalyse. Les recherches de l’axe 3 sont engagées sur les problématiques centrées sur la confrontation entre  « intersubjectivité et corporéité » dans leurs dimensions groupales, familiales et institutionnelles et selon les méthodes de la psychologie clinique, de la psychopathologie et de la psychanalyse.

Ces problématiques sont traitées sous le triple angle d’une approche théorique, clinique, et méthodologique :

1/ Image du corps, enveloppes psychiques et intersubjectivité, une approche groupale et familiale

La recherche fondamentale de ce programme articule intrinsèquement la corporéité et à l’intersubjectivité dans le champ d’une psychologie psycho-dynamique et psychanalytique. Les concepts centraux que sont

« l’image du corps » ou « les enveloppes psychiques » seront interrogés dans leur double dimension à la fois corporelle et intersubjective selon une perspective groupale et particulièrement familiale.

La dimension corporelle varie bien sûr en fonction de l’âge du sujet (bébé, adolescent ou vieillard), elle est également dépendante de ses états somatiques ou des maladies (cancer, coma, obésité, maladies graves, soins palliatifs, migraine, etc.).

La dimension intersubjective a été fondamentalement identifiée au niveau familial, mais elle se décline également selon un registre parental, conjugal, groupal et institutionnel dans les équipes de soin.

L’apport d’autres approches, développementale, sociale, ou d’autres disciplines, comme la médecine ou la sociologie, est ici nécessaire pour un tel projet.

2/ Cliniques etpsychopathologie de la famille, des groupes, des institutions, du soin et de la thérapie

Le champ clinique d’investigation sera la famille, les groupes, les soignants et les institutions, comme également l’individu pris par cette problématique. La psychopathologie, comme les désordres corporels qu’engendrent la maladie ou les situations extrêmes de l’existence (naissance, décès, catastrophe, réanimation), sont une voie d’entrée pour ces études. La psychothérapie, comme le soin, prendront ici tout leur sens.

3/ Méthodes projectives, cliniques et psychanalytiques

La méthodologie utilisée pour cette confrontation entre « intersubjectivité et corporéité » est engagée au sein de l’axe avec la mise en place d’outils projectifs spécifiques, centrés sur le corps et le groupe familial.

Elle pourra chaque fois se préciser avec l’utilisation des méthodes projectives en clinique et en psychopathologie (comme le Rorschach, le dessin) ainsi que des méthodes qualitatives d’observation, d’entretien et de travail groupal.

Ce programme de recherche sur la vie psychique s’appuie sur des travaux déjà positionnés dans le monde francophone et à un niveau international telles que les actions : soin et réanimation ; famille et obésité ; famille et bébé ; attachement et vieillissement. L’ancrage de ces travaux avec les préoccupations des professionnels doit permettre de répondre à différents défis sociétaux et d’avoir de larges retombés pour le soin.

Colloques organisés par l'axe 3 :

2016 : Malaises identitaires et dé-institutionnalisation

Responsable scientifique : Denis Mellier

2013 : Les professionnels de santé face à l’erreur

Responsable : Alexandra Laurent

2013 : Le bébé et sa famille

Responsable scientifique : Denis Mellier

2011 : colloque  Images du corps à  l'adolescence

Responsable scientifique : Houari Maïdi